Nous, les Sœurs du Divin Sauveur (connues aussi comme Sœurs Salvatoriennes), sommes une communauté universelle de femmes religieuses. Nous collaborons avec d’autres membres de la Famille Salvatorienne (Pères et Frères Salvatoriens, Salvatorien(ne)s Laïcs – marié(e)s et célibataires) et partageons l’esprit universel particulier, hérité par notre Fondateur, le P. François Marie de la Croix Jordan. Nous provenons de multiples cultures et nations. Nous avons choisi de vivre selon des valeurs communes, de travailler pour les mêmes buts et de partager nos ressources. Et cela est une possibilité  importante comment nous témoignons les valeurs de l’Évangile chrétien.

Par notre style de vie et notre service humanitaire, nous exprimons notre conviction que Dieu aime l’humanité dans toute sa diversité. Nous respectons les valeurs de toutes les cultures et religions, aptes à promouvoir le plein développement de chaque personne et association. Notre motif est de travailler pour la justice à travers notre engagement de renforcer les personnes oubliées et émargées par la société.

L’Histoire

La Congrégation des Sœurs du Divin Sauveur était la seconde fondation effectuée par le P. François Marie de la Croix Jordan. En 1881 le P. Jordan avait fondé à Rome la Société du Divin Sauveur, alors connue comme Same.cont.2ociété Apostolique Instructive. Son but ultime était d’inviter les gens de n’importe quel parcours de la vie à collaborer pour la diffusion de la foi religieuse. Il croyait à un service pour le bien de l’église locale et à la divulgation de la foi dans les pays missionnaires.
Jordan était convaincu que tous les moyens professionnels auraient servi au renforcement de la foi dans tous les peuples, afin d’achever le but primaire de la vie, c’est à dire de connaître Jésus-Christ pour expérimenter le Dieu de l’Amour et de la Vie. Jordan avait espéré d’impliquer aussi les Laïcs comme partenaires du même niveau dans cette mission apostolique au sein de l’église et de la société. C’étaient bien ces convictions-là qui ont provoqué l’esprit d’universalité, qui caractérise maintenant tous/toutes les Salvatorien(ne)s (nom commun utilisé par les membres religieux et laïcs de la Famille Salvatorienne).

La baronne allemande, Thérèse von Wüllenweber, avait rencontré et partagé la vision du P. Jordan. La Congrégation initia en 1888. Et déjà en 1890, le P. Jordan envoya des pères et frères en mission pour servir en Inde Nord-Orientale. En 1891 la Mère Marie des Apôtres, comme Thérèse fut appelée alors, y envoya des Sœurs pour travailler avec les femmes et les enfants de la nouvelle mission indienne.

La  Mère Marie des Apôtres aimait les missions. Elle sentit que les femmes fussent capables de servir comme véritables collaboratrices dans n’importe quel type d’apostolat,  avec une attention spéciale aux besoins de femmes et enfants. Après quelques années, le petit groupe de Sœurs s’était transféré de Tivoli, lieu e leur début en Italie, à Rome. Aujourd’hui Rome continue à être la place de rencontre pour tous/toutes les Salvatorien(ne)s.

Actuellement la Congrégation compte 1.095 membres en profession religieuse, qui vivent et travaillent en 27 pays du monde entier.